Afghanistan: le Parlement exige un procès public après le massacre de seize civils

Le Parlement afghan a demandé ce lundi 12 mars que les coupables américains du massacre qui a tué seize civils, dont neuf enfants et trois femmes, ce dimanche dans la province de Kandahar, soient jugés lors d’un procès public en Afghanistan. Selon l’armée américaine, un de ses soldats a ouvert le feu dans trois maisons autour de sa base avant de mettre le feu aux cadavres.
Deux versions s’opposent dans ce drame, en particulier sur le nombre de soldats à l’origine du carnage. L’état-major américain assure qu’il s’agit d’un acte isolé, celui d’un sergent qui, en plein milieu de la nuit, serait allé massacrer les villageois.
En revanche, plusieurs habitants décrivent non pas un homme seul, mais un groupe de militaires américains, qui plus est, ivres d’alcool. Pour ce qui est de la méthode en tout cas, les témoins parlent d’un véritable assassinat, avec le ou les soldats américains qui seraient entrés dans trois maisons et auraient exécuté certains habitants dans leur sommeil à bout portant d’une balle dans la tête, avant de brûler les corps.
Bref, un acte de barbarie qui a évidemment bouleversé les Afghans. Les villageois ont immédiatement transporté les corps des victimes jusque devant la base américaine toute proche pour protester et demander des explications. Tandis que sur un plan officiel, à Kaboul, le Parlement a exigé un procès public pour que le meurtrier présumé, qui est  actuellement en détention, soit jugé sur le sol afghan

Szóljon hozzá ehhez a cikkhez