Les Etats-Unis veulent envoyer un avion espion pendant le sommet nucléaire de Séoul

Les Etats-Unis prévoient d’envoyer un avion espion dans le ciel sud-coréen pour détecter des attaques potentielles par la Corée du Nord lors du sommet nucléaire international qui se déroulera à Séoul fin mars, rapporte dimanche 11 mars la presse sud-coréenne.

 

Les forces armées américaines et sud-coréennes envisagent de déployer un avion J-STARS (Surveillance Target Attack Radar System) pendant ce sommet des 26 et 27 mars, précise l’agence Yonhap. La surveillance de la Corée du Nord a été renforcée avant ce forum, auquel participeront une cinquantaine de chef d’Etat, dont le président des Etats-Unis Barack Obama.

Les avions J-STARS volent jusqu’à 12 km d’altitude, à une vitesse de 0,8 Mach, et peuvent détecter des activités nord-coréennes telles que des mouvements de troupes ou de missiles sol-sol. Les Etats-Unis avaient déjà fait voler ce type d’appareil dans le ciel sud-coréen lors de manœuvres conjointes américano-coréennes en novembre 2010, après le bombardement d’une île du Sud par le Nord qui avait fait quatre morts.

Le sommet sur le nucléaire est consacré à la sécurité du matériel et des installations nucléaires dans le monde et à la prévention d’attaques contre des sites. Le Nord a qualifié cette rencontre de “burlesque et de mauvais goût” et estime qu’elle prépare une attaque nucléaire de Séoul et de Washington contre Pyongyang.

Szóljon hozzá ehhez a cikkhez