Face à la hausse des salaires, des entreprises

Les salaires augmentent en Chine et certaines entreprises étrangères ont déjà fait le pas : elles délocalisent ailleurs ou même relocalisent leur production. Mais la Chine n’a pas dit son dernier mot.

Adidas, le fabricant allemand de vêtements de sport, vient de fermer sa dernière usine en Chine, ne gardant de contact qu’avec ses sous-traitants. Et pour cause : les ouvriers chinois du secteur des chaussures de sport gagnent 258 euros par mois alors que leurs collègues cambodgiens sont payés 107 euros par mois. En parallèle, un fabricant américain de casques audio haut de gamme est revenu en Floride et un fabricant de distributeurs de billets se réinstalle aux Etats-Unis à partir de 2014.

Les travailleurs migrants chinois, les plus mal payés, perçoivent désormais 282 euros par mois en moyenne. L’augmentation des salaires est sensible ces dernières années mais, dans le même temps, la productivité du travail a fortement progressé, font valoir les Chinois. 

Du coup, les exportations chinoises se réduisent dans le bas de gamme mais sont compensées largement par une montée en gamme. Enfin, la Chine présente des avantages par rapport à ses voisins asiatiques où la main d’œuvre reste beaucoup moins chère, notamment dans son organisation du travail, son efficacité et sa capacité de production en grandes quantités. Des avantages qu’elle souhaite plus que jamais mettre en avant

Szóljon hozzá ehhez a cikkhez